• Alain Bashung ♫ La nui je man ♫

    podcast

     

    On m'a vu dan le Vercors

    Soté a l'èlastik

    Voleur d'anfore

    O fon dé krike

    J'è fè la kour a dé murène

    J'è fè l'amour

    J'è fè le mor

    T'étè pa né

    A la stasion balnéère

    Tu t'è pa fè prié

    S'étè toua ou l'éritière

    J'è tranpé

    Istouare d'o

    [ Refrin ]

    La nui je man

    Je pran dé trin a travèr la plène

    La nui je man

    Je m'an lave lé min.

    J'è dan lé bote

    Dé montagne de kèstion

    Ou subziste ankore ton éko

    Ou subziste ankore ton éko.

    J'è fè la sèzon

    Dan sète bouate kraniène

    Té pansé, je lé fezè miène

    T'akaparé seuleman,  t'akaparé

    D'èstrade an èstrade

    J'è fè dansé tan de malantandu

    Dé kilomètre de vi an roze

    Un jour o sirke

    Un otre a chèrché a te plère

    Dréseur de loulou

    Dinamiteur d'akeduk

     

    La nui je man

    Je pran dé trin a travèr la plène

    [La nui je man

    Éfrontéman]

    J'è dan lé bote

    Dé montagne de kèstion

    Ou subziste  ankore ton éko

    Ou subziste ankore ton éko.

     

    On m'a vu dan le Vercors 

    Soté a l'èlastik

    Voleur d'anfore

    O fon dé krike

    J'è fè la kour a dé murène

    J'è fè l'amour

    J'è fè le mor

    T'étè pa né.

    La nui je man

    Je pran dé trin a travèr la plène

    [La nui je man

    Je m'an lave lé min]

    J'è dan lé bote

    Dé montagne de kèstion

    Ou subziste  ankore ton éko

    Ou subziste ankore ton éko.

     

    La nui je man

    Je pran dé trin a travèr la plène

    La nui je man

    Je m'an lave lé min ....

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Février 2012 à 09:13

    C'est curieux, je n'ai jamais accroché à ce chanteur... enfin, il faut dire que j'ai des goûts musicaux un peu spéciaux (disco, années 80...)!

    2
    Mardi 15 Octobre 2013 à 17:05

    Oulalala, je me suis bien demandé ou j' étais tombé en arrivant sur ce blog ! Mais à en parcourir les différentes rubriques ça a l' air sérieux ! Par contre je n' adhère pas du tout ! En tant qu' amoureux des mots je les trouve profondément enlaidis lorsqu' ils sont écrits de cette façon.

    l' argument concernant le fait que l' orthographe actuel est tellement compliqué qu' au final il en devient approximatif, car même les " doués " en la matière peuvent parfois faire des fautes sur certaines règles qui sont effectivement très complexe, celui çi je veux bien l' entendre.

    Le fait que l' orthographe ne soit pas une nécéssité pour exprimer ses sentiments, ses émotions, bref... Tout ce que l' on veut même les plus belles choses, qu' en quelque sorte ce soit une forme de masturbation intellectuelle, je suis partiellement d' accord, mais je pense que quand on aime les mots on essaie de s' y interresser.

    Ensuite, même si je ne le cautionne absolument pas, ce moyen d' écriture que vous proposez qui au moins contient un véritable code contenant de la logique me paraît préferable au langage " SMS " qui lui est complètement ridicule, et même " presque préférable " à l' écriture truffée de fautes que l' on voit de plus en plus souvent.

    Honnêtement ce sont les seules choses positives que j' ai trouvé. Cette façon d' écrire me repousse au plus haut point. Porter de l' attention à son écriture, pour moi c' est un petit peu comme se laver les fesses, une façon de respecter les autres et de se sentir bien, de soigner sa présentation. Le fait que certaine personnes perdent en crédibilité a cause de leur orthographe déplorable, moi je trouve ça normal. Et pourtant je ne suis pas un vieux con ! Enfin j' éspère... Je suis juste très attaché au charme de l' écriture telle qu' elle est.

    Etant assez curieux, j' aimerai tout de même savoir si vous êtes nombreux à soutenir ce type d' écriture, comment ça a commencé et aussi si vous l' utilisez seulement sur internet ou bien sur d autre supports.

    Sujet délicat en tout cas, Mais j' imagine que vous le savez ! Sinon ce morceau d' Alain Bashung est très bon. Par ailleurs j' ai vu mon blog en lien sur votre page, c' est assez inattendu mais en tout cas merci !

     

    Cordialement.

     

     

    3
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 22:10

    Bonsoir Talula,

    Honnêtement, je suis assez satisfait des "seules choses positives" que tu as trouvées ici !!


    mais .. Décemment, je ne peux pas te laisser penser en tout impunité que les personnes qui font des fautes d'orthographe en traditionnelle ne respecteraient pas les autres.
    Bien à l'inverse, la norme actuelle, cette orthographe sans logique est, elle, irrespectueuse de chacun de nous, usagers lecteur-scripteur de notre belle langue, le français.
    Voilà presque 300 ans que l'Académie fraçaise a figée l'orthographe du français dans un état d'extrême complexité dans le seul but d'en faire un outil de sélection, de ségrégation sociale ( "la compagnie déclare qu'elle désire suivre l'ancienne orthographe qui distingue les gens de lettres d'avec les ignorants et les simples femmes" François Eudes de Mezeray, membre puis secrétaire perpétuel de la jeune académie française, son rôle y est capital, en particulier dans l'élaboration du Dictionnire de la langue française).

    Tu me réciteras 3 Ave Maria et 4 Notre père...
    non! je plaisante mais tu sais la beauté des mots ne leur vient pas que de leur forme écrite et puis.. "Des gouts et des couleurs, on ne discute pas " !! ( c'est pas moi qui le dit mais Nietzsche).

    Donc, comme pénitence, je te laisse apprécier la beauté de notre langue à travers un passage des Essais de Montaigne écrite avec son orthographe à luy qui était calibrée sur la voix , au rythme des paroles et fluctuante. jusqu'à sa mort, il en changea, conscient de l'instabilité du français et de l'époque qu'il vivait. Dans une même phrase, il pouvait orthographier un seul mot de 3 façons différentes.

    Bien à toi ( je laisse ton lien- j'aime bien tes dessins- ou ça te gène ? ) et merci de t'être attardé ici...

    De la force de l'imagination

    Fortis imaginatio generat casum, disent les clercs.

    Je suis de ceux qui sentent tres-grand effort de l'imagination. Chacun en est heurté, mais aucuns en sont renversez. Son impression me perse ; et mon art est de luy eschapper, par faute de force à luy resister. Je vivroye de la seule assistance de personnes saines et gaies. La veuë des angoisses d'autruy m'angoisse materiellement : et a mon sentiment souvent usurpé le sentiment d'un tiers. Un tousseur continuel irrite mon poulmon et mon gosier. Je visite plus mal volontiers les malades, ausquels le devoir m'interesse, que ceux ausquels je m'attens moins, et que je considere moins. Je saisis le mal, que j'estudie, et le couche en moy. Je ne trouve pas estrange qu'elle donne et les fievres, et la mort, à ceux qui la laissent faire, et qui luy applaudissent. Simon Thomas estoit un grand medecin de son temps. Il me souvient que me rencontrant un jour à Thoulouse chez un riche vieillard pulmonique, et traittant avec luy des moyens de sa guarison, il luy dist, que c'en estoit l'un, de me donner occasion de me plaire en sa compagnie : et que fichant ses yeux sur la frescheur de mon visage, et sa pensée sur cette allegresse et vigueur, qui regorgeoit de mon adolescence : et remplissant tous ses sens de cet estat florissant en quoy j'estoy lors, son habitude s'en pourroit amender : Mais il oublioit à dire, que la mienne s'en pourroit empirer aussi.

    Gallus Vibius banda si bien son ame, à comprendre l'essence et les mouvemens de la folie, qu'il emporta son jugement hors de son siege, si qu'onques puis il ne l'y peut remettre : et se pouvoit vanter d'estre devenu fol par sagesse. Il y en a, qui de frayeur anticipent la main du bourreau ; et celuy qu'on debandoit pour luy lire sa grace, se trouva roide mort sur l'eschaffaut du seul coup de son imagination. Nous tressuons, nous tremblons, nous pallissons, et rougissons aux secousses de nos imaginations ; et renversez dans la plume sentons nostre corps agité à leur bransle, quelques-fois jusques à en expirer. Et la jeunesse bouillante s'eschauffe si avant en son harnois toute endormie, qu'elle assouvit en songe ses amoureux desirs.

     

     un scann de la page de l'exemplaire de Bordeaux avec additions manuscrites ici

     

    4
    Jeudi 17 Octobre 2013 à 00:27

    Bonsoir !

     

    Sacré pénitence !

    Rassures toi la phrase du secrétaire François que tu as cité me répugne ! Je ne suis évidemment pas d' accord avec ça.

    Je faisai plus allusion à une rigueur personnelle minimum, ce que je vois parfois est vraiment terrible, même venant d' administrations... (Et ça me met hors de moi). Aquérir une orthographe correcte me parait accessible à tous, pour une orthographe parfaite bah... Oui, c' est sûr c' est beaucoup plus compliqué ! Et je n' ai absolument pas cette prétention, mais je trouve qu' en s' investissant un peu ça vient vite. Et puis en plus, j' ai l' impression que de nos jours de moins en moins de gens y pretent attention, même à l' école c' est devenu beaucoup moins important, ducoup les "bons" en orthographe sont finalement ceux qui s' y interessent et non forcément ceux qui ont fait des études. Même les discours politiques sont parfois truffés de faute, en voyant ça il y à de quoi jubiler, n' est ce pas la une occasion facile et accessible à beaucoup de se foutre de la gueule de nos chers politiciens ? (Ce n' est pas les raisons qui manquent... me diras tu, Certes...)

    Je ne connais pas de "gens de lettre" mais moi je' aime le fait de justement pouvoir se " démarquer " de par son écriture moyennant un peu de culture qui de nos jours, reconnaissons le, est tout de même assez accessible. En fait je suis un peu dans la démarche inverse de la tienne, je trouve plus excitant de conserver l' orthographe " complexe "(Et ce je l' admet, peut être quelque part à cause d' une simple histoire de goût... Mais bon, Nietzsche a dèja tout dit...) Et de s' améliorer peut importe sa classe sociale, pour justement prouver à ceux qui s' imaginent ségréguer que le peuple du bas est tout aussi capable qu' eux. Plutôt que de simplifier l' écriture au risque de créer non pas une écriture unique nouvelle mais une écriture alternative qui pourrait au même titre que l' orthographe actuelle créer une barrière entre " ses usagers " et " les conservateurs ".

    Peut être que mon point de vu est utopiste, il est vrai que globalement il y a toujours plus ou moins une sélection sociale due à l' orthographe, mais je suis vraiment pour le développement personnel de chacun, je pense que la motivation et l' investissement sont plus importants que les moyens.

    Bref, c' est mon opinion, on me répête toujours que je suis désolant car je ne veux rien faire " comme les autres ", que je trouve à redire sur tout... Donc pas d' inquiètude !

    Pour le lien, je ne vais pas me plaindre, ça ne me gêne absolument pas ! Même si comme je te le disai précedemment je ne cautionne pas le "Kode fonologike" je trouve que tu as un vrai discours derrière et que ça amène à des réflexions pouvant être intéressantes. Donc je ne dénigre absolument pas ton blog.

    Tchuss !

     

     

     

    5
    Jeudi 17 Octobre 2013 à 18:01

    Bonsoir Talula,

    T'es un petit malin, toi! Tu juges l'orthographe traditionnelle accessible uniquement parce qu'il te semble avoir atteint le degré de maitrise qui te parait "correct"

    Oh secours Nietzsche  reviens !!!
    ;-))

    Et si je te dis ( parce que je suis de mauvaise humeur aujourd'hui.. que je croyais qu'on était vendredi... et que c'est pas vrai ..) que j'ème plu du tou tè désin depuis qu'un expert ès illustrations m'a ouvert les yeux sur tous tes manquements aux règles élémentaires en vigueur dans ce type d'exercice.
    Peut mieux faire qu'il disait mais ne constate que peu de progression depuis le début de l'année.

    T'en penses quoi ?

    6
    Vendredi 18 Octobre 2013 à 17:00

    T'as lu là ?  et t'es pas faché, j'espère ?!!

    Simplement pour dire qu'à trop s'attarder sur les fautes d'orthographe, on risque de passer à coté ..du gout des mots ..

    "Le gout des mots", dernier petit livre de Françoise Héritier.
    Je mets l'audio d'une de ses émissions de promo


    Si tu l'écoutes, tu verras entendras! les "vocables" qu'elle emploie lorsqu'elle parle des mots, les voix voies lorsqu'elle prend  pour  les appréhender, les gouter ...

    "saisissement" qui lui vient de son enfance, avant l'entrée dans l'écrit, "phonèmes", "sonorité", "assonance", "évocation sensuelle", sensation en bouche et dans l'oreille...

    La "parlure" aussi, sacré néologisme ! et le sens, dans tous les sens du terme !

    A lire ;-)) je pense ( parce que le livre ne doit pas encore exister en version audio...)

    7
    Vendredi 18 Octobre 2013 à 18:07

    Hey !

    J' ai bien lu la ! Pas faché pour un sous, j' ai bien compris que tu me taquinais dans le but de faire un rapprochement avec la discussion, et puis même si c' était vrai, je me sentirais flatté, je ne cherche pas à m' enfermer dans un espace restreint par des règles (à la con). Je t' entend dèja dire " bah pourquoi le fais tu avec l' écriture alors ?? " Et la j' avoue que j' ai un peu de mal a formuler une réponse claire, je pense juste que c' est difficilement comparable... Il y a quand même ces cotés purement instructifs et informatifs propre au langage écrit qui selon moi nécéssite des règles strictes. Je sais bien que tu ne prônes pas une écriture sans règles, loin de la, mais non, je regrette... Je ne peux pas.

    Conclusion : Je suis un vieux con avant l' âge, un conservateur malgré moi... 

    " On risque de passer à coté du goût des mots " 

    Ok, j' aime bien cette idée de goût des mots et en effet c' est dans le fond plus important que l' orthographe.

    Mais ça me paraît possible a conjuguer, il ne faut pas exagérer non plus. Après je suis travailleur manuel, je ne suis pas du tout au coeur du problème...

    Je vais jeter un oeil sur le lien, à plus.

     

     

     

    8
    Dimanche 20 Octobre 2013 à 00:13

    Salut !

    J' ai écouté l' émission !

    Honnêtement j' étais assez entoushiaste à l' idée d' écouter mais finalement ça ne m' a pas vraiment transcendé. J' ai quand même globalement apprécié, le coup du rododinderon m' a fait sourire. Et puis forcément, je me suis un peu reconnu dans l' interpretation personnelle de certains mots, je suis tout à fait d' accord avec ça, et d' ailleurs je m' en amuse souvent. Mais c' est quand même subjectif, car la dame le dit elle même, parfois, même souvent, on interprète les sonorités par rapport à d' autres mots existants... 

    Pourquoi pas comme prochaine lecture...

     

    A plus !

    9
    Mardi 14 Janvier 2014 à 19:43

    J'ai rencontré Bashung dans un train dans les années 82, il était avec son équipe.

    10
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 10:54

    Et alors, c'était comment ??!!

    A travers la plaine ?

     

    PS: tu an di tro ou pa-z asè 

    11
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 11:14

    LOL  j'ai noté années 82, ce sont mes attelles qui ont écrit  hihi  (j'ai les 2 mains cassées, tant qu'à faire, je ne me loupe pas !) je voulais dire années 80 ! 

    J'♥ bien Bashung ! Il m'avait donné un autographe, et fait la bise ! Il descendait à Perpignan, lui et son équipe.

    Pour tes textes écrits en langue E.T.  :-))  perso je comprends tout !  LOL

    Par contre une remarque, pas facile d'écrire un commentaire, on ne voit pas ce qu'on écrit, il faut surligner pour voir et corriger les fautes ! en plus avec mes attelles dur dur  hihi

    Ne peux-tu pas foncer un peu la couleur ? Ce serait + agréable. A moins que ça ne soit fait exprès ?

    Bonne journée !

     

    ps : correction, je suis stupide ! je n'avais pas pensé qu'en désactivant le thème on voit bien ce qu'on écrit ! même si c'est tout petit  :-)

    12
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 11:34

    Boonjour Dani,

    pour le fond, j'ai vu ça ce matin mais n'ai pas réussi à enlever ce fond gris, trop clair qui apparait en thème de formulaire de dépot de comm . Du coup, pour l'instant, j'ai mis  un fond bleu à tous les comm ( alors que normalement, le fond des comm est transparent dans les articles sur le blog).

    Merci pour les détails de ta rencontre avec Bashung, un poète faiseur de jolies mélodies...

    Mais, dis moi, les deux mains à la fois ?!! comment t'as fait ? ( je sais je suis curieux ! d'un autre coté, je sais que c'est possible, un copain s'est retrouvé dans le mm cas, mais lui, c'était suite à deux accidents à une semaine d'intervalle..ceci dit, lui, n'a jamais voulu donner trop de détails ! )

    Tu en as encore pour longtemps ? enfin  ... je ne veux pas te décourager... avec toutes mes questions ;-))

    13
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 17:37

    Coucou Dani, re-moi!  je suis passé sur ton blog et j'ai réponse.
    Je te souhaite bon courage , à toi et à ton mari.
    Pour tes chats, si il y a du grabuge, j'ai le sergent-chef à la maison !
    Il y a 3 ans, de retour de 15jours de vacances, nous avons trouvé un chat adulte moribond dans le jardin. Un sac d'os, sans trace de blessure, seulement squelettique et complètement inerte, j'ai cru d'ailleurs qu'il était mort.
    Petit à petit, elle s'est requinquée, c'est une chatte- mais fait "pipi" comme un chat- , toujours pas bien grosse mais une vraie combattante.

    Aujourd'hui, elle fait coach privé pour ceux qui veulent participer au Koh lanta des chats.
    Côté instinct de survie, discipline, ordre et efficacité, elle sait faire donc tu me tiens au courant si t'as besoin

    Édit: je ne mets pas de photo car les tiens risquent de se méfier mais ma Pépète est au demeurant très caline mais a une autorité naturelle ...

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :